Un nouveau revers pour Cigéo

Share Button

Le projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires vient de connaître un nouveau revers judiciaire : le Tribunal administratif de Nancy a annulé aujourd’hui la délibération du Conseil municipal de Mandres-en-Barrois par lequel le bois Lejuc était cédé à l’ANDRA (Agence nationale de gestion des déchets radioactifs).

Le tribunal reconnait donc que la cession du bois Lejuc s’est faite dans l’illégalité, par un vote à bulletins secrets, à six heures du matin, avec des conseillers municipaux en situation de conflit d’intérêt.

L’ANDRA projette de construire sous le bois Lejuc les galeries du Centre industriel d’enfouissement géologique des déchets nucléaires et d’y stocker des déchets qui resteront radioactifs pendant plus de 100 000 ans.

Les écologistes se réjouissent de la décision du Tribunal qui rappelle que l’industrie nucléaire n’est pas au-dessus des lois et des processus démocratiques, et demandent que la commune de Mandres-en-Barrois annule la convention avec l’ANDRA plutôt que d’essayer de la reconduire.

Europe Écologie Les Verts rappelle son opposition au stockage en profondeur des déchets nucléaires : ces déchets sont dangereux et il faut cesser d’en produire, c’est à dire sortir du nucléaire. Enfin, les écologistes félicitent les occupant-e-s du bois Lejuc qui ont permis d’empêcher des travaux illégaux.

Julien Bayou et Sandra Regol, porte-parole nationaux

Mikaël Agopiantz, secrétaire régional d’EELV Lorraine

Share Button

Laisser un commentaire